Test

mardi 8 décembre 2015

Autopsie : la cire coiffante K pour Karité

Avant, les produits coiffants, pour moi, c'était la chose la plus inutile du monde. La Touffe étant ce qu'elle est (enfin, était), l'enduire de cire, de gel ou même de glu en espérant lui donner une quelconque forme était aussi vain que d'essayer de la faire tenir juste en y pensant très fort. Et puis de toute façon, un élastique pour contenir tout ça, c'était bien plus rapide. Du coup, quand j'ai reçu cette cire coiffante dans la Biotyfull Box d'octobre, je me suis dit qu'elle n'allait pas beaucoup me servir...
Mais ça, c'était avant.
Avant que, il y a un mois de ça, je fasse ratiboiser tout ça. Tu sais, genre, tu perds trois kilos en deux coups de ciseaux (enfin, en quelques centaines de coups de ciseaux en fait, il y en avait tellement que la coiffeuse a dû y aller par étapes). Et puis tu te retrouves avec une toison façon Elvis (alors que tu espérais secrètement ressembler à Alessandra Sublet).


C'est là que je me suis dit que ce petit pot de cire allait peut-être me servir (accompagnée d'une petite armée de pinces). Et, malgré quelques doutes, j'en suis assez contente. Bon, sans les pinces, elle ne sert pas à grand chose : elle ne fixe pas, elle aide juste à discipliner les cheveux et à atténuer cette tendance qu'ils ont à se dire merde les uns aux autres, mais ça ne les empêche pas de dire bonjour au plafond toute la journée (d'où l'utilité des pinces en sus). J'avais peur au début qu'elle fasse un effet gominé, mais pas du tout. Si elle graisse légèrement le cheveu, ça ne se voit pas, et l'effet se dissipe après une nuit sur l'oreiller. Au toucher, ça ne se ressent pas tellement non plus, et ça apporte même une certaine douceur.
Bref, si ce n'est pas un produit miracle, il est quand même d'excellente qualité.
Passons à l'autopsie.

Composition :
Ricinus communis seed oil, Cocos nucifera oil*, Cera alba, Hydrogenated castor oil, Orbignya oleifera seed oil*, Cetearyl alcohol, Simmondsia chinensis seed oil*, Butyrospermum parkii butter, Parfum, Copernicia cerifera wax, Tocopherol, Linalool.
100% du total des ingrédients sont d'origine naturelle, 40% du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique.

Autopsie :
- Ricinus communis seed oil = huile de ricin, OK.
- Cocos nucifera oil* = huile de coco bio, OK.
- Cera alba = cire d'abeille, ok.
- Hydrogenated castor oil = huile de ricin hydrogénée, ok.
- Orbignya oleifera seed oil* = huile de babassu bio, OK.
- Cetearyl alcohol = alcool d'origine végétale, ok.
- Simmondsia chinensis seed oil* = huile de jojoba bio, OK.
- Butyrospermum parkii butter = beurre de karité, OK.
- Parfum = il faut généralement se méfier de cette appellation floue qui cache souvent des substances plutôt bof, mais là, 100% des ingrédients sont d'origine naturelle. Donc, ok !
- Copernicia cerifera wax = cire de carnauba, OK.
- Tocopherol = vitamine E, OK.
- Linalool = alcool terpénique d'origine végétale, ok.

On a donc là une composition quasi parfaite (hormis l'huile de ricin hydrogénée, qui reste cela dit correcte), avec que des ingrédients d'origine naturelle et 40% de bio, ce qui est très correct. Si on cherche des cosmétiques véganes (de plus en plus mon cas), on pourrait également reprocher la présence de cire d'abeille, mais ça serait juste histoire de chercher la petite bête, vu que franchement, il n'y a pas grand chose à redire à ce produit vraiment clean.

Conclusion de l'autopsie : quasi-parfait !
0

Publier un commentaire