Test

dimanche 24 mars 2019

La lithothérapie, ou comment se soigner avec les pierres

Apparemment, la lithothérapie a le vent en poupe, ces derniers temps. Je trouve ça bien.
Depuis toute gamine, je suis passionnée par les pierres. Ma mère m'achetait tous les mois le numéro de "Pierres et minéraux" au tabac-presse du quartier, et j'ai scrupuleusement rassemblé la collection, jusqu'au dernier. J'ai toujours les trois classeurs de fascicules et les innombrables minéraux qui les accompagnaient. Cette passion ne m'a jamais quittée. Un peu plus tard, quand ma mère a acheté une maison avec un jardin, je passais mes après-midi à ramasser les plus jolies pierres et à les observer sous toutes les coutures. J'allais même jusqu'à les casser pour voir à l'intérieur. Je te laisse imaginer à quoi ça pouvait ressembler, une gamine de dix ans qui met au point une technique de ouf pour briser des pierres sans intérêt trouvées dans son jardin et passe des heures à les aligner, les ranger par types, tailles, couleurs, et les admirer. Aujourd'hui encore, quand je croise un caillou un peu particulier, parce qu'il a une drôle de forme, une jolie couleur ou juste parce qu'il scintille, je ne peux pas m'empêcher de m'arrêter pour le regarder, voire le ramasser et le fourrer dans ma poche. Il y a deux ans, lors d'une petite escapade sur l'île de Groix avec Choupi, j'ai passé un bon quart d'heure à photographier des rochers scintillants sur le chemin (il était prévenu que c'était pour le meilleur et pour le pire, hein...). Bref, les pierres et moi, c'est une histoire longue et passionnée.
Puis la lithothérapie est entrée dans ma vie il y a une quinzaine d'années, quand j'ai commencé à m'intéresser à l'ésotérisme.

Même si on ne peut pas dire que je pratique assidument la lithothérapie, ni même que ce soit l'une des premières choses à laquelle je pense quand je cherche à soigner ou soulager une affection, je suis en contact quotidien avec plusieurs pierres, notamment des labradorites.
Je suis une grosse fanatique de ces pierres magnifiques et fascinantes que sont les labradorites. J'en ai de toutes tailles, toutes formes et toutes provenances. À chaque fois que j'en vois une au détour d'un étal, je m'arrête, je passe plusieurs minutes à la tripoter, à tergiverser (parce que j'en ai déjà une flopée), et finalement, la plupart du temps, je repars avec. C'est compulsif. Y'en a c'est les chaussures, moi c'est les labradorites. Je ne cherche plus à comprendre. ^^ Mon rêve ultime : trouver un bracelet en labradorite.
J'ai donc une grosse labradorite (qui m'a été offerte et c'est l'un des plus beaux cadeaux que j'aie jamais reçus) tout près de mon lit, et le reste de ma collection est à portée de main dans la pièce où je médite et fais du yoga.
Même si je ne pratique pas souvent la lithothérapie à proprement parler, donc, les pierres (enfin, surtout les labradorites, au cas où tu ne l'aurais pas encore compris ^^) font partie intégrante de ma vie et m'accompagnent au quotidien, et ce depuis... quasiment toujours.

Il y a beaucoup de sceptiques à ce sujet, et je peux le comprendre, mais il est assez largement reconnu que les pierres disposent de nombreuses vertus agissant sur le plan physique tout autant que les plans émotionnel et énergétique.


En quoi consiste la lithothérapie ?

Bon, si ça se trouve ça fait un quart d'heure que tu te demandes ce qu'est la lithothérapie et que tu attends impatiemment que je daigne enfin commencer par le commencement.
La lithothérapie, c'est littéralement la thérapie par les pierres. Ça consiste donc à se soigner à l'aide de divers minéraux. C'est tout !
Bon, ce n'est pas tout évidemment. Il y a des façons de procéder bien particulières (mais pourtant très variées) et beaucoup de connaissances à engranger, on ne se contente pas de choisir la pierre qui correspond à notre mal du moment et de croquer dedans.
Plus encore que la phytothérapie, la lithothérapie laisse beaucoup de gens sceptiques et reste très peu reconnue, même parmi les partisans des médecines alternatives. Et pourtant, ce que pas mal de gens ne savent pas, c'est que certains soins homéopathiques, aujourd'hui beaucoup plus reconnus comme ayant une efficacité avérée, sont faits à base de pierres. Il reste encore beaucoup de choses à découvrir et à comprendre, certes, mais les bases sont posées depuis bien longtemps (l'utilisation des pierres pour soigner remonte à des millénaires) et il est aujourd'hui difficile de nier que l'utilisation des pierres comme vecteurs de mieux-être a toujours existé. Ce n'est pas pour rien si on les porte si souvent tout près du corps, serties dans des bijoux, sans même savoir que, outre leurs qualités esthétiques, ce furent avant tout leurs qualités pratiques et toute la symbolique qui leur est associée qui leur conférèrent la valeur que l'humain leur a toujours accordé.

Je ne vais pas faire un article détaillé sur la façon de procéder pour pratiquer la lithothérapie. Comme en phytothérapie, les façons de faire sont aussi diverses que les pierres, qui ont chacune leurs particularités, mais aussi que les effets recherchés. On ne va pas procéder de la même façon pour un rééquilibrage énergétique ou pour soulager un mal de tête (bien que mal de tête et déséquilibre puissent être liés !). Il s'agit parfois d'une simple proximité, d'autres fois d'un contact avec la peau, ou encore de procédés plus complexes tels que des poudres ou des élixirs.
Ce qui est assez universel en lithothérapie, c'est que les pierres destinées aux soins requièrent elles-mêmes des soins attentifs, tels que la purification et le rechargement. Mais là encore, de rares spécimens dérogent à la règle, et les modes de purification peuvent également varier d'une pierre à l'autre (allant de l'exposition à la lumière du soleil aux bains dans de l'eau salée, en passant par des fumigations, des expositions à d'autres pierres purificatrices ou encore l'exposition à la lumière lunaire). Bref, la lithothérapie est une pratique, voire un art, qui ne s'improvise pas et nécessite pas mal de connaissances de base avant de commencer (toutefois, l'instinct, le ressenti, reste un excellent allié qu'il ne faut pas négliger pour autant).

Bien sûr, la lithothérapie, comme beaucoup de disciplines thérapeutiques, ne se suffit pas toujours à elle-même. Selon les cas, elle ne sera pas efficace parce que son champ d'action ne conviendra pas à régler un problème donné. Dans d'autres cas, une association avec d'autres méthodes, comme par exemple la phytothérapie, permettra d'obtenir des résultats plus rapides, plus puissants et plus durables.
C'est une discipline qui, à mon avis, s'inscrit dans un ensemble de pratiques et d'habitudes complémentaires visant à mieux prendre soin de soi, physiquement et psychologiquement parlant.


Efficacité de la lithothérapie : éléments de preuve

Sceptique ? Voici quelques petits arguments. La lithothérapie n'est pas magique, ni miraculeuse. Si on ne s'explique certes pas tout, il existe tout de même certains faits difficiles à réfuter :
  • Quand on regarde le tableau de Mendeleïev, on constate que les êtres vivants, animaux et végétaux (humain compris) ont beaucoup d'éléments constitutifs en commun avec les pierres : hydrogène, oxygène, calcium, carbone, phosphore, soufre, magnésium, mais aussi cuivre, fer, manganèse, magnésium, zinc... Le dioxygène que nous respirons. L'eau que nous buvons. La nourriture que nous mangeons. Notre propre corps. Tout cela est composé d'éléments chimiques, au même titre que les pierres. Si les plantes ont des propriétés médicinales, si les végétaux nous nourrissent, si l'eau est indispensable à notre survie, si le dioxygène permet à notre corps de fonctionner, si notre corps est capable de tant de choses parfois incroyables... pourquoi les pierres seraient des corps inertes et sans utilité ?
  • Sans compter que, comme je le disais plus haut, il est de notoriété publique que notre corps a besoin de minéraux pour fonctionner correctement : magnésium, fer, potassium, sodium, calcium... autant de minéraux que contiennent, de fait, les pierres.
  • Tout élément entrant en contact avec la peau interagit avec le corps humain. C'est sur ce principe que sont basés les cosmétiques, mais aussi certains traitements prenant la forme, par exemple, de patchs. Certaines personnes font des réactions très violentes au contact de certains métaux, dont les compositions sont très proches de celles des minéraux (de nombreuses pierres sont d'ailleurs composées d'éléments métalliques) ; preuve que même ces corps "inertes" peuvent faire réagir le corps humain. Il n'y a aucune raison, donc, que les pierres dérogent à la règle.
  • On ne peut qu'admettre que la lithothérapie a également une part plus mystique, basée sur des propriétés plus ésotériques des pierres. Il est plus difficile d'apporter des preuves dans ce cas, et bien plus facile de faire preuve de scepticisme. Pourtant, la puissance des symboles n'est plus à prouver dans le domaine du subconscient et de la psychologie (on en a parlé dans l’article sur la visualisation, par exemple). Et c'est en partie de ça qu'il s'agit. Les pierres ont également des propriétés vibratoires et énergétiques qui sont, dans certains cas, scientifiquement prouvées, voire largement utilisées (voir ci-dessous). Pour le reste... chacun croit en ce qu'il a envie de croire ! ;)
Quelques exemples concrets :
  • Le cristal de roche, aussi appelé quartz hyalin, a des propriétés piézo-électriques lui permettant diverses utilisations, notamment celle bien connue qu'on en fait en horlogerie. En effet, ce n'est pas qu'une façon de parler : les montres à quartz fonctionnent grâce au quartz, dont la piézo-électricité mise en mouvement par l'énergie fournie par la pile est ce qui fait avancer l'aiguille des secondes. Cette même piézo-électricité lui confère des propriétés bénéfiques en cas de maux de têtes et de migraines car elle aide à réguler les influx nerveux
  • L'ambre, résine fossile au statut un peu particulier parmi les minéraux puisqu'à la base, il s'agit d'un composé organique, est très souvent utilisé sous forme de colliers pour soulager les bébés qui font leurs dents. En effet, ses propriétés électrostatiques lui confèrent, à l'instar du quartz sus-cité, une influence bénéfique sur les influx nerveux, aidant à soulager les douleurs dentaires et les petites angoisses. 
  • L'hématite, autre pierre aux propriétés assez reconnues, de par forte teneur en fer a une influence certaine sur le sang. En effet, chaque globule rouge (hématie) contient un ion ferreux qui sert à transporter l'oxygène depuis les poumons jusque dans le reste de l'organisme. Ainsi, le coup de pouce apporté par les ions ferreux fournis par l'hématite au contact de la peau favorise le transport de l'oxygène et aide à réduire la fatigue et les états apathiques, mais aussi le stress et les tensions.
  • La malachite, de par sa teneur en carbonate de cuivre, aide à soulager les inflammations articulaires, notamment l'arthrose et les rhumatismes (par l'action des ions cuivre qui vont être absorbés par le système circulatoire - le cuivre est un anti-inflammatoire reconnu). Il convient cependant de l'utiliser avec précautions, et de ne jamais ingérer ou inhaler ses poussières, le carbonate de cuivre étant toxique - autre preuve (même si pas très réjouissante) de l'activité bien concrète des minéraux.
  • L'aventurine, composée de dioxyde de silicium, aidera à soulager divers problèmes cutanés tels que l'eczéma, le psoriasis, l'acné juvénile et les irritations.
  • Bref, quand on étudie un peu la composition des pierres, on se rend compte qu'il n'y a rien de farfelu dans l'idée de les utiliser pour des applications thérapeutiques.

Pour débuter

Si la lithothérapie t'intéresse, tu peux commencer par te familiariser avec les pierres.
Choisis-en une ou plusieurs qui te parlent, qui t'attirent ou, après t'être un peu renseigné-e, qui pourrait te convenir si tu recherches quelque-chose en particulier (un soulagement physique ou psychologique, par exemple).
Concrètement, où trouver des pierres ? Il existe, apparemment, quelques charlatans sur le marché, il convient donc de faire attention où tu mets les pieds. Je serais bien incapable de te conseiller des boutiques, que ce soit en ligne ou physiques. La dernière fois que j'ai acheté une pierre, c'était sur un petit salon ésotérique au fin fond de ma cambrousse. Il y a une ou deux boutiques par chez moi mais te donner ces adresses n'a pas beaucoup de sens. J'ai bien connu une ou deux boutiques fiables sur Paris et sur Lyon, mais en admettant qu'elles existent encore, je ne me souviens pas du tout de leur emplacement exact. Bref, je te laisse le soin de faire cette recherche...
En tout cas, il semble évident que l'achat en ligne ne permet pas la prise de contact avec la pierre, et c'est ce qui fait que je n'en ai jamais acheté aucune en ligne (hormis mon jeu de runes... en labradorite ^^'). Personnellement, je trouve important de pouvoir manipuler, sentir une pierre avant de l'acheter. On peut aussi voir l'acquisition à distance comme une façon de laisser faire le "destin", la pierre choisir et venir à soi. Bref, là encore, c'est une question de feeling, propre à chacun-e.

De même, la forme de la pierre sera aussi une question de préférence personnelle. Tu trouveras des pierres brutes, des pierres dites roulées et des pierres taillées, et dans le fond, ce détail n'aura d'autre importance que ce que ça te fait ressentir. Personnellement, je déteste les pierres taillées (à facettes) (hormis les pierres naturellement taillées tel que le quartz hyalin ou l'améthyste en géode) et, si j'aime voir le côté brut des minéraux, j'apprécie de manipuler la douceur et la rondeur des pierres roulées.
Quant à la taille, désolée pour l'image : plus c'est gros , mieux c'est ! :P Après, si tu choisis une pierre pour t'accompagner au quotidien, évidemment, il faudra que sa taille soit adaptée à celle de ta poche. Tout dépend donc de l'usage prévu, mais aussi du budget (parfois non négligeable), et de l'espace disponible. Il est toutefois assez aisé de caser une pierre ici ou là, sur une bibliothèque ou près de la lampe de chevet (attention au choix dans ce cas : certaines pierres sont très déconseillées près du lit ou des espaces de repos). Rien de tel que de placer les pierres qui nous plaisent, qui nous parlent et qui nous font du bien, ne serait-ce parce qu'elles sont un plaisir pour les yeux, un peu partout dans son intérieur, voire au bureau.

Pour ce qui est de la pratique, c'est un apprentissage long mais passionnant qui t'attend. Les ressources sur le web en matière de minéraux et de lithothérapie sont infinies. Comme pour tout, il faut savoir faire le tri et se faire son propre avis, mais il y a déjà de quoi se faire une belle bibliographie. Concernant les livres... voir ci-dessous. ;)
J'aimerais trouver le temps (et l'énergie) de proposer d'autres articles, ici même, au sujet de la lithothérapie et de certaines pierres en particulier (au hasard... la labradorite ? 😁). En espérant que ça te parlera !

Sources et ressources

  • Dictionnaire des pierres utilisées en lithothérapie - Reynald Georges Boschiero (mon livre date tellement qu'il n'est même pas sur Babelio... je n'ai aucun livre récent (il faudrait que je remédie à ça, si ça se trouve il y a eu plein de découvertes ces dernières années...), du coup je ne saurais t'en conseiller... pour le moment. Par contre, perso je vise celui de la fille du monsieur, Julia Boschiero, intitulé Les pierres au quotidien.
  • La magie des pierres - Cornelia M. Parkinson (idem - celui-ci est presque aussi vieux que moi...).
  • Forum La Forêt Celtique
  • Photos (sauf la labradorite ^^) : Pixabay

    13 commentaires:

    1. C'est très intéressant tout ça dis donc ! J'avoue ne jamais m'être réellement penchée sur la lithothérapie - mais ayant été en contact avec de nombreux.ses praticien.ne.s en énergétique ces dernières années, j'ai déjà expérimenté le concept de loin.
      Ce que tu dis sur l'efficacité coule de source ! Si les aliments, les métaux ou même le plastique interagissent avec le corps humain, pourquoi pas les pierres ? Nous avons chez nous une lampe de sel et très honnêtement, elle me détend énormément quand elle est allumée ! Ludo m'avait aussi parlé de lampes en pierre qui neutralisent les ondes des appareils électriques. Tout est possible si on ouvre un peu notre esprit.
      L'efficacité de la lithothérapie m'a l'air une fois de plus remise en question par la médecine moderne, qui a tendance à cracher sur tout.e praticien.ne ne disposant pas d'un stéthoscope et d'un Vidal - en oubliant un peu vite que beaucoup de médicaments ont été inventés en étudiant les végétaux, les pierres, etc...
      Ps: et alors, la labradorite, ça fait quoi au juste ?

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui, il paraît que la lampe de sel est très efficaces, mais je n'ai jamais essayé... Certaines pierres absorbent les ondes en effet, la tourmaline noire notamment, qui est très connue et utilisée pour ça.
        La médecine conventionnelle est effectivement très hypocrite envers les médecines "alternatives", surtout la phytothérapie, sachant qu'une très grande part des molécules utilisés dans l'industrie pharmaceutique proviennent du règne végétal ou ont été synthétisées sur son modèle. Mais bon...
        La principal caractéristique (un peu mystique) de la labradorite est qu'elle absorbe les énergies négatives, c'est avant tout une pierre de protection. J'en ferai un article détaillé, un de ces quatre :)
        Des bisous !

        Supprimer
    2. Moi je les trouve tellement jolis tous ces cailloux. Ma petite est fan de cailloux. En lisant tes pérégrinations enfantines, j'ai l'impression que tu parles d'elle. Je porte un collier en ambre parce que j'aime sa couleur et sa chaleur et mon mari m'a offert pour mon anniversaire un collier avec des aventurine pour aider à des problèmes d'eczéma que j'ai de temps à autres aux mains. J'ai la chance d'avoir dans ma ville une créatrice artisan qui fabrique ses propres bijoux et vends des pierres et me conseille au sujet de leurs propriétés. Si j'emmène ma petite à un salon du bien-être où il y a des pierres, elle les veut toutes !!! Une que je trouve superbe c'est le lapis lazuli :-)
      Bises,
      Isabelle

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Hihi, elle aussi passe ses journées à s'extasier sur le moindre caillou qui traîne devant chez vous ? ^^
        Je n'ai jamais vraiment utilisé l'aventurine (et pourtant, vu mes emmerdements avec l'eczéma, je suis un parfait cobaye). Est-ce qu'elle a de bons effets sur toi ?
        Le lapis lazuli a quelque chose d'assez fascinant, oui, avec ce bleu de ouf et ses inclusions dorées. Très bon choix ! :D
        Penses-tu te servir un peu des pierres, dans ton cabinet de sophrologie ? (la labradorite est d'ailleurs très conseillée dans ce type de métier ;) )

        Supprimer
      2. J'ai entendu parler de la labradorite qui neutralisetait les énergies néfastes ou négatives ou délétères ou un truc dans ce goût là... Peut-être que j'en mettrait une dans mon cabinet. Pour ce qui est de l'aventurine je ne peux pas conclure ,je ne la porte pas tous les jours. Je devrais peut-être.

        Supprimer
      3. Oui, pour la labradorite c'est tout à fait ça ! En plus elle est magnifique, elle serait du meilleur effet :D
        Pour l'aventurine, j'ai l'impression que ce serait plus un contact direct avec les zones touchées qui serait le plus efficace, puisque c'est le silicium qui a de l'effet sur les problèmes de peau. Il vaudrait peut-être mieux porter ton collier en bracelet ?

        Supprimer
    3. Ah oui et puis j'ai aussi une Shiva Lingam sur mon bureau, achetée à une soirée de présentation de la lithothérapie.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Je n'en avais jamais entendu parler ! Je vais me renseigner, ça m'intéresse ^^
        Des bisous !

        Supprimer
      2. C'est bon pour l'ancrage semble-t-il ;-)

        Supprimer
    4. Je possède une labradorite et des shungites... Je les avais achetées à un moment où je sentais que j'avais besoin de "protection". Il m'est arrivé, en portant ces pierres, d'être incapable de me tenir à proximité d'une certaine personne sans que je puisse l'expliquer... C'était une réaction très violente et désagréable... Cela m'a vraiment marquée..

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Waw, c'est assez violent en effet !
        J'avoue ne jamais avoir ressenti ce genre de chose quand je portais une labradorite en pendentif. Par contre, un jour elle a fini par éclater (sans choc ni rien, elle était accrochée à la chaîne autour de mon cou comme d'hab et pouf, je l'ai entendue de fissurer et la moitié de la pierre est tombée par terre...). Je ne pensais jamais à la purifier et à la recharger, et je crois qu'elle a fini par saturer...

        Supprimer
    5. Je débute tout juste ! J'ai acheté un quartz rose :) Très basique mais un peu d'amour ne peut me faire que du bien ! Je l'ai pris taillé en prisme autour du cou, j'adore l'avoir avec moi au quotidien. J'ai hâte d'en apprendre encore et encore et d'en découvrir bien d'autres !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Le quartz rose est une très jolie pierre, très douce, c'est un excellent choix pour commencer :) Il y a tant de choses à apprendre, c'est une super aventure qui t'attend ! ^^

        Supprimer