Test

mardi 4 juillet 2017

Economiser l'eau : petits ruisseaux et grandes rivières


Certaines personnes vont probablement trouver que j'énonce des évidences et que j'enfonce des portes ouvertes avec un article de ce genre. Pourtant, je sais qu'il y a des gens qui, malgré toute leur bonne volonté, souhaiteraient réduire leur consommation en eau (et en énergie en général), mais n'ont aucune idée du comment et pensent qu'ils vont devoir le faire au détriment de l'hygiène et de leur confort, alors que ce n'est pas du tout le cas

Réduire sa consommation en eau (et de manière générale), c'est faire du bien à son porte-monnaie et à l'environnement. Je ne vais pas m'étendre sur des chiffres et des arguments à n'en plus finir : si tu ignores encore à quel point l'état des ressources en eau de notre planète est préoccupant, c'est probablement que tu vis dans une grotte sans télé, sans Internet, et certainement sans eau courante... Inutile donc de savoir comment ne pas la gaspiller ! ^^

Je souhaitais donc partager ces quelques idées, issues de mon expérience, et un peu de celle d'autres personnes. Certes, les économies réalisées grâce à toutes ces solutions se comptent en litres, voire en quelques petits mètres cubes et ne changeront probablement pas la face du monde, mais si on en croit l'adage, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, et c'est on ne peut plus vrai ici !
Si tu as d'autres idées pour étoffer cette liste qui se veut exhaustive mais qui ne l'est probablement pas, je serai ravie de les découvrir et de les ajouter !

A la maison en général

  • Utiliser des robinets mitigeurs : équipés d'une commande unique, plus facile à manipuler et à régler, avec moins de tâtonnements qu'avec un bouton pour l'eau chaude et un autre pour l'eau froide, donc moins d'eau gaspillée le temps de trouver la bonne température et la bonne pression.
  • Installer des mécanismes permettant d'aérer l'eau, et ainsi de donner la même impression de pression mais avec beaucoup moins d'eau : douchettes, aérateurs, mousseurs. Je crois même qu'on en trouve au supermarché du coin.
  • Faire installer un réducteur de pression après le compteur d'eau : ça permet de réduire la pression générale dans toutes les tuyauteries de la maison, et ainsi, l'eau coule moins vite ! Évidemment, sur une installation dont la pression est déjà un peu faiblarde, ça ne sera pas possible... Mais sur une installation avec un peu trop de pression, ça pourra même résoudre certains problèmes de fuites (et ça, c'est du vécu) !
  • En parlant de fuites, elles sont l'une des principales causes de gaspillage. Pour déceler d'éventuelles fuites, relever le compteur d'eau avant d'aller se coucher (ou de partir le matin), et le relever à nouveau en se levant (ou en rentrant le soir). Si le chiffre a changé alors que personne n'a utilisé d'eau entre temps, c'est qu'il y a une fuite. Dans ce cas, ton meilleur allié, c'est le plombier (ou mon mari, mais bon, il n'est pas universel ^^).

Dans la cuisine

  • Ne pas laisser couler l'eau pendant qu'on fait la vaisselle. Plusieurs techniques existent pour la vaisselle (probablement autant que de personnes qui font la vaisselle !) : mettre un peu d'eau au fond de l'évier ou dans une bassine pour mouiller les ustensiles, puis ouvrir l'eau seulement pour rincer, voire prévoir un autre bac à côté avec de l'eau propre pour le rinçage, par exemple.
  • Bien remplir le lave-vaisselle avant de le mettre en route, et utiliser les cycles les plus économiques possibles (tout en lavant correctement, parce que s'il faut relaver derrière, c'est zéro économie, bien au contraire !).
  • De même pour le lave-linge : ne le faire tourner que quand il est suffisamment rempli, et bien étudier les cycles proposés en fonction du type de textile et de l'état du linge pour choisir le plus économique possible. Les trois quarts du temps, un cycle économique suffit amplement à laver le linge quotidien qui ne nécessite, au final, qu'un petit rafraîchissement.
  • Ne pas boire l'eau directement au robinet : la plus grande partie va passer directement du robinet à l'évier sans même effleurer la bouche alors qu'attraper un verre ne va pas prendre spécialement plus de temps.

Dans la salle de bains

  • Ne pas laisser l'eau couler pendant qu'on se brosse les dents ou qu'on se savonne les mains ou le corps. De l'eau qui coule pendant une minute représente une douzaine de litres en moyenne.
  • Préférer les douches aux bains (à condition de ne pas y rester des heures !).
  • Pour réduire le temps de la douche, on peut utiliser divers trucs tels qu'un sablier ou une chanson : peu importe, du moment qu'il y a un temps limité.
  • Dans la même veine que le fait de boire directement au robinet : utiliser un verre pour se rincer la bouche lors du brossage des dents. 
  • Rester à côté du robinet lorsqu'on fait chauffer l'eau afin d'utiliser l'eau dès qu'elle est à bonne température, plutôt que de laisser couler plusieurs minutes en faisant autre chose.
  • Placer un seau ou une bassine sous le robinet en attendant que l'eau chauffe, et utiliser l'eau récupérée pour les toilettes, l'arrosage des plantes ou toute autre utilisation.
  • Faire pipi sous la douche ! 😁

Aux toilettes

  • Installer une chasse à double poussoir et utiliser le mode économique quand on ne fait que la petite commission. Au pire, même s'il reste un bout de PQ au fond de la cuvette, personne n'en mourra.
  • Tout comme personne ne mourra si on ne tire pas la chasse à chaque fois qu'on fait trois gouttes. Quand on est plusieurs à la maison et qu'on va se coucher, souvent tous en même temps ou quasiment, laisser au dernier à passer le soin de tirer la chasse.
  • Remplir une bouteille d'eau, la fermer et la placer dans le réservoir des toilettes : entre 1 et 1,5 litres d'eau d'économisés à chaque chasse. Certains préconisent une brique, mais mieux vaut éviter les matériaux qui vont finir par se désagréger au contact de l'eau et abîmer le système. Il existe aussi des "éco-plaquettes" : ce sont des plaquettes en polystyrène qui gonflent au contact de l'eau et la retiennent. J'ai seulement entendu parler de ce procédé, et je ne sais pas du tout ce que ça vaut à court et long terme.
  • Installer des toilettes combinées à un lavabo : c'est l'eau du lavabo qui va alimenter le réservoir des toilettes.
  • D'ailleurs je trouve de plus en plus aberrante l'idée de faire mes besoins dans de l'eau sinon potable (on est branchés sur l'eau du puits), du moins utilisable pour d'autres choses bien plus utiles. Si Choupi n'y était pas aussi absolument réfractaire, je penserais sérieusement à l'éventualité des toilettes sèches, ou du moins d'une autre solution plus acceptable. Un jour peut-être, on inventera des chiottes à "chasse d'air" ! (si ça se trouve c'est déjà fait, en plus...)

Au jardin

  • Installer un récupérateur d'eau de pluie raccordé aux gouttières de la maison. Si t'es un gros guedin, tu peux même faire installer une cuve enterrée qui va alimenter les toilettes et éventuellement certains circuits de la maison ne nécessitant pas d'eau potable (genre, la machine à laver et la douche), mais j'ai entendu dire que les systèmes de pompe couramment installés sur ces cuves, non contents de coûter un bras, ne sont pas très solides (sans compter que la qualité de l'eau de pluie est difficile à maîtriser) et doivent être changés un peu trop souvent...
  • Récupérer et réutiliser toutes les eaux réutilisables pour l'arrosage : eaux de lavage des légumes à la cuisine (merci Cécile !), eaux utilisées pour la trempette des enfants (petits et grands !) dans le jardin les jours de chaleur (merci Isabelle !), voire même les eaux du bain (parce qu'on a quand même le droit de se faire plaisir avec un bain de temps en temps) ou de la vaisselle si tu utilises des produits non polluants et qui ne vont pas altérer les plantes ou être dangereux pour les animaux autour.
  • Profiter au maximum de la météo : consulter les prévisions et ne pas arroser aujourd'hui s'il pleut demain, ouvrir la serre quand il pleut, etc.
  • Mettre du paillage au pied des plants : ça garde mieux l'humidité dans la terre.
  • Ne pas arroser en pleine journée, quand il fait bien chaud et que le soleil tape directement sur les plants : non seulement c'est parfaitement inutile parce que l'eau va s'évaporer bien trop vite, et en plus ça peut être dangereux pour les plants, l'eau venant brûler les feuilles en s'évaporant. L'idéal est d'arroser tard le soir, quand la terre a bien refroidi, ou tôt le matin, bien avant que le soleil ne chauffe trop de façon à laisser à l'eau le temps d'être absorbée par les racines.

Penser à la consommation indirecte !

On ne s'en doute pas toujours, mais on consomme énormément d'eau même sans en consommer.
  • Dois-je encore parler de l'élevage d'animaux destinés à la consommation, qui consomme des quantités d'eau effarantes ? A défaut de devenir végétarien/ne, tu peux au moins réduire ta consommation de viande. Déjà, ne plus en manger à midi ET le soir, ce serait diviser ta consommation par deux. Ton corps, la planète et les animaux te remercieront. :) (Si si, promis, tu ne vas pas mourir !)
  • En fait, beaucoup des objets qui nous entourent impliquent une consommation d'eau démesurée : le coton, le papier, les métaux, les médicaments, bref, l'industrie en général est très gourmande en eau. Tu auras beau faire de ton mieux, porter des vêtements bio, manger bio, utiliser du papier recyclé, il y aura toujours derrière tout ça un gaspillage d'eau incommensurable. Le seul moyen de réduire au maximum ton impact sur cette consommation, c'est de repenser ta consommation : 
    • Acheter moins de vêtements (et d'objets en général), mais de meilleure qualité. De toute façon, a-t-on vraiment besoin d'avoir 30 tee-shirts différents, 10 pantalons, 15 pulls et 6 paires de chaussures ? On n'en porte même pas la moitié.
    • Acheter d'occasion : vêtements, livres, meubles, objets divers. De nos jours, avec l'aide d'Internet, les possibilités sont infinies.
    • Diminuer les produits industriels et privilégier les produits bruts ou faits maison. Par exemple, pour du jus d'orange, tu utilises une orange et de l'huile de coude (qu'il faut désaltérer ensuite, je te l'accorde). Pour du jus d'orange industriel, il faut les oranges et la bouteille qui a nécessité des ressources en eau (entre autres) pour être produite et lavée - sans compter tous les processus qui vont autour, tels que les nettoyages divers, les machines, les contrôles en laboratoire, etc.
Je ne vais pas m'étendre plus sur ce dernier paragraphe, je crois qu'il mériterait un article à lui tout seul - et qu'il ne concerne pas que l'eau ! Je tenais juste à amener une réflexion sur les impacts que l'on peut avoir sur la planète, mais sans forcément les voir, ou pas dans leur globalité.

Dernière mise à jour : 05/07/2017

18 commentaires:

  1. Voilà un excellent article ! Un grand merci car il y a beaucoup d'astuces que je ne connaissais pas, toutes ne me semblent pas forcément évidentes (comme les accessoires de plomberie qu'on peut se procurer, quand on n'a pas une seule connaissance en la matière ben un article comme le tien c'est bien pratique !) Et je suis également une adepte du pipi sous la douche haha. Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je suis très contente d'avoir pu te faire connaître quelques astuces ! J'espère que ça pourra te servir :) Après, pour les accessoires de plomberie, notamment les systèmes de chasse et les mitigeurs, mieux vaut les changer quand les anciens que tu as déjà en place rendent l'âme, sinon ce n'est pas très économe... mais il y a plein de petits trucs qu'on peut ajouter à l'existant. Suffit de le savoir ! Sinon, tu vas au rayon plomberie d'un magasin de bricolage et tu demandes conseil, ils doivent bien pouvoir te donner quelques idées (et si ça trouve, j'en ai oublié) ^^
      Bon finalement, je crois qu'on est bien plus à faire pipi sous la douche que ce qu'on croit héhé :D
      Bisous Marion !

      Supprimer
  2. Ici, on a une citerne d'eau de pluie pour une partie des WC et la buanderie... donc les lessives ce font à l'eau de pluie :) J'essaye aussi de récupérer l'eau de nettoyage des légumes ou de la machine à café pour arroser.
    Belle fin de journée :) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une citerne enterrée ? Tu as une pompe pour amener l'eau ? Je suis curieuse, on se lance dans un projet construction avec Chou et j'aurais voulu une citerne comme ça mais notre archi nous le déconseille, parce que c'est ce qu'il a et qu'il change sa pompe tous les 5 ans, il en a pour plusieurs milliers d'euros à chaque fois et du coup, c'est pas vraiment viable son histoire... Bref ^^
      Pas con de récupérer l'eau de nettoyage des légumes, faut que je l'ajoute ! Apparemment certaines personnes récupèrent aussi l'eau de cuisson du riz mais je ne sais plus pour quoi :"> Faut que j'enquête... ^^
      Gros bisous Cécile, bonne fin de journée à toi aussi ! :)

      Supprimer
    2. J'utilise l'eau de cuisson des pâtes, légumes, pommes de terre, etc. 5bouillante donc) pour tuer les mauvaises herbes sur la terrasse...
      Ben, j'ai une pompe et mes parents aussi (avec citerne enterrée) et non, on ne change pas la pompe tous les 5 ans... et une pompe ne coûte pas non plus des milliers d'euros... bizarre...
      Gros bisous :)

      Supprimer
    3. Oui, bizarre... Faut que je me renseigne. Enfin de toute façon, le terrain est sur de la roche, alors je crois que le plus simple sera un simple récupérateur au pignon de la maison (on va déjà se faire bien chier avec la fosse...) ^^
      Merci, je savais bien qu'on pouvait faire des trucs avec les eaux de cuisson :D
      Gros bisous Cécile, bonne journée ! :)

      Supprimer
  3. Bravo pour cet article ! Faire pipi sous la douche, évidemment, l'urine est stérile ou sinon c'est que tu as un problème grave. Donc pas de risques de contamination ou autres :-)
    Ma loupiote a une mini piscine que nous installons quand il fait chaud. Le soir on utilise l'eau pour arroser le potager et la serre ;-)
    Ainsi tout le monde est content !
    Bisous à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isabelle :)
      La stérilité de l'urine est un mythe, car comme la plupart de nos cavités la vessie est peuplée d'une flore commensale inoffensive. Mais du coup, sauf problème infectieux, l'urine n'est effectivement pas plus "sale" que la salive ou la peau !
      Pas mal le coup de la piscine. En plus, comme l'eau a eu le temps de se réchauffer un peu, pas de choc thermique, tes plantes doivent de remercier ! ^^
      Bisous Isabelle ! :)

      Supprimer
  4. Ton article est super complet ! Manquer d'eau est ma plus grande angoisse...c'est fou mais je ne supporte pas de voir un robinet qui coule à vide, ça me stress, et ça me fout les nerfs en boule conre la personne.
    L'eau est vital, et nous ne tiendrions que quelques jours sans boire, quand je vois tout ce gaspillage...ce n'est pas une ressource inépuisable les gens bordel !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, ça, ça vient du cœur ! :)
      Effectivement, il y a des gens qui ont tendance à croire que tout ce qu'on a est inépuisable (ou même, nous est dû), alors que c'est rarement le cas. Mon mari le premier, il m'éneeeerve quand il laisse couler l'eau à flots (ou quand il laisse toute la maison allumée...), et quand je le lui fais remarquer, sa première réponse en général c'est "nan mais je bosse comme un taré pour pouvoir vivre confortablement, je vais pas me faire chier à faire des économies de bouts de chandelle"... Mais quel est le rapport avec notre planète qui est en train de crever bon sang !!!
      Bref. Il y a encore du boulot. ^^
      Gros bisous Nora !

      Supprimer
    2. Hé hé je rigole jaune car j'ai le même à la maison ;o( Le mien me dit "le jour ou ce sera interdit ou règlementé je le ferai ..." Mais bon il fait des efforts quand même mais y a du boulot !
      J'arrive d'une visite chez mon fils, suis à la bourre pour les réponses et les lectures ! je pense à toi :o)
      Bon week-end et de gros bisous

      Supprimer
    3. Ah, ces hommes... ^^
      J'espère que ton fils va bien ! (et toi et ton chéri aussi d'ailleurs :) )
      Gros bisous Nat, bon week-end à toi aussi :)

      Supprimer
  5. Je n'ai jamais pensé à un sablier ou une chanson pour limiter le temps passé sous la douche. Dés que je suis sous l'eau chaude, j'ai tendance à perdre la notion du temps. Parfait, je vais mettre ça en application! :)
    Il est vrai que pisser dans de l'eau potable est aberrant... Mais je ne vais pas faire pipi sous la douche. Pas sûre que ça plaise à mes collocs :p

    Merci pour l'article, on sent la recherche poussée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire pipi sous la douche n'est pas plus sale que se laver sous la douche : la peau contient autant, sinon plus, de bactéries que la vessie, et puis l'urine a largement le temps d'être rincée le temps de ta douche ;) En plus, j'ai envie de dire, rien ne t'oblige à informer tes colocs, tout comme si ça se trouve, ils le font tout naturellement sans avoir cru bon de t'en informer :p Mais après, je comprends qu'on puisse trouver ça bizarre, quand on n'a pas l'habitude ^^

      J'ai aussi tendance à perdre la notion du temps quand je me douche, surtout que c'est souvent là que plein d'idées (pas forcément toutes brillantes, m'enfin ça c'est une autre histoire :D) me viennent. La douche m'inspire ! ^^ Du coup, le temps peut passer très, très vite si je ne me mets pas des freins...

      Merci pour ton passage, bonne fin de journée ! :)

      Supprimer
  6. Un article bien complet! je ne savais pas qu'on pouvait combiner lavabo et toilette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Agnès :)
      Apparemment si, en fait c'est un petit lavabo qui fait office de couvercle au réservoir de la chasse d'eau. Après, si on est un peu bricoleur, je pense qu'on peut aussi connecter l'évacuation d'un lavabo existant à un réservoir existant sans forcément avoir à acheter un nouveau système ;) Bon par contre faut faire en sorte qu'il y ait une pente descendante entre les deux, pas toujours évident... Enfin bref, c'est du détail ^^'

      Supprimer
  7. Completement d'accord avec toi, chaque petit geste compte pour economiser des ressources naturelles :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si on s'y met tous on finira bien par y arriver ! :)

      Supprimer