Test

vendredi 27 novembre 2015

J'ai caressé des tigres en Thaïlande


Voilà l'une des étapes de mon petit voyage en Thaïlande que je souhaitais aborder plus en détail. Non seulement parce que les animaux sont, de manière plus ou moins directe, l'un des sujets de ce bordel blog, également parce que c'est pas tous les jours qu'on a la possibilité de toucher un tigre... voire même de tenir sa tête entre ses mains bras, aussi parce que ce sont des animaux vraiment superbes, mais surtout parce que cet endroit où je suis allée est plutôt, voire très, controversé. 
S'agissant d'un voyage organisé sur lequel je n'avais aucun mot à dire, je ne m'étais pas vraiment penchée sur le programme avant de partir et je me suis laissée porter, mais sincèrement, si j'avais établi moi-même le programme pris le temps d'étudier tout ça en détail, je ne serais peut-être pas allée voir les tigres. Même si, je l'admets, les deux heures passées là-bas m'ont complètement fait retourner en enfance et m'ont laissé des étoiles dans les yeux. Des TIGRES, quoi ! Y'a quand-même pas qu'à moi que ça fait cet effet, rassure-moi ?

Bref, me voilà donc au Wat Pha Luang Ta Bua, Temple des Tigres de son nom touristique, situé à peu près à mi-chemin entre Kanchanaburi et le parc d'Erawan dont je parlais ici. Quand notre guide Thaï nous disait qu'on allait caresser des tigres gardés par des moines, je sais pas pourquoi, sûrement mon côté romantico-naïf, je m'imaginais au pied d'un monastère en train de faire des papouilles à un gros chat sous l’œil bienveillant d'un moine tout d'orange vêtu.
Et en fait, après avoir traversé un grand parc et croisé quelques copains...



... tu arrives là :


Joli petit parc à touristes, avec files d'attente en plein cagnard, et zéro moine. La photo seul est gratuite, pour une photo en groupe tu paies 1000 bahts (environ 25 euros) et pour voir le "show" final, je ne sais même plus, 500 par personne, je crois. Bref, un business bien huilé (et apparemment il y a d'autres animations payantes le matin, genre nourrissage des bébés et tout), mais là où ça reste "honnête", c'est que tu paies pas pour seulement deux photos avec le premier tigre dispo avant d'être viré comme un malpropre, tu te fais mitrailler copieusement et t'as le temps de faire une papouille à toute la quinzaine de tigres qui traîne par là.


Et donc, nous, on est des bons touristes qui font vivre l'économie, et on a pris la formule groupe, Chouchou, moi et quatre autres collègues, et quand ils demandent "qui tient la tête", devine qui s'est mise à sautiller partout ?
C'est donc bien moi que tu vois tenir ce gros minou, sans chaîne, avec ses pattes larges comme des raquettes de ping-pong, en train de ronfler certes, mais quand même.


Et donc, on en vient à l'un des sujets de la controverse, et c'est une question que nous nous sommes posé en arrivant : mais ils sont shootés ou quoi ?
En fait, c'est difficile à savoir. Certains témoignages rapportent que les tigres avalent effectivement quelques cachets de calmants avant d'être emmenés à cet endroit. Personnellement, j'ai du mal à me faire un avis. Ils passent leur temps à dormir certes, mais certains sont éveillés et pas plus violents que les autres ; j'ai plutôt eu le sentiment qu'ils étaient bien rassasiés et en pleine sieste digestive, la chaleur écrasante et l'habitude de voir tout ce monde fourmiller autour d'eux aidant. Comme des gros chats, quoi.
D'autant que, quand arrive l'heure du "show", il n'y a pas à trop insister pour les réveiller et les faire barboter joyeusement dans l'eau.


D'autres témoignages parlent également d'une certaine maltraitance envers les tigres, des employés ayant été vu en train d'en frapper un avec une chaise. A vrai dire, la photo que j'ai vue en faisant mes recherches donnait plutôt l'impression que l'employé repoussait le tigre avec sa chaise. Franchement, à sa place, j'aurais fait pareil : repousser un tigre qui s'échauffe un peu juste avec ton imposante personne, ça semble un peu ridicule...
J'ai effectivement vu deux ou trois coups de bâton donnés sur le bout du nez lorsque l'un des tigres s'approchait d'un peu trop près, mais entre une petite tape sur le museau d'une bête de 250 kilos et un bras arraché, je crois que le choix serait vite fait, même de la part du plus fervent défenseur de la cause animale.
Bref, je ne parle là que de ce que j'ai constaté, mais évidemment, je n'y ai passé qu'un court laps de temps, mon témoignage ne vaut donc peut-être pas grand chose.


En tout cas, je vais peut-être avoir l'air d'insister, mais je le dis en toute objectivité, ces tigres ne m'ont pas du tout semblé malheureux. Captifs, certes, manipulés quotidiennement par des centaines de mains moites et peut-être pas très propres, mais pas malheureux.

Là où il y a le plus controverse, c'est sur des points que nous, touristes de base, ne voyons pas.
Déjà, leur alimentation. Ces grands carnivores, amateurs de viande rouge et bien fraîche (ou plutôt, encore chaude et saignante), seraient nourris de poulets bouillis, régime alimentaire qui, associé au manque d'exercice, n'est pas vraiment idéal et favorise le surpoids et un mauvais développement musculaire.


De manière générale, le bien-être de ces animaux ne serait pas vraiment respecté... par appât du gain ou simple ignorance ?
Déjà, à à peine quelques semaines, les bébés seraient enlevés à leur mère pour être nourris par les touristes, alors que dans la nature, un petit reste deux ans avec sa mère, avant de prendre son indépendance. Nourrissage qui évidemment se fait jusqu'à ce que chaque personne ayant payé pour son attraction ait eu son tour. Autant dire que les oies de Noël n'ont rien à leur envier...


Enfin, l'autre point très important, c'est la question de la protection de l'espèce. Ce soi-disant monastère justifie son existence en affirmant œuvrer pour la protection de ces majestueux minous. Or, des enquêtes ont montré que pas un baht gagné dans cet immense business n'est reversé à la cause. Quand on voit l'immense bâtiment qui est en train de se construire tout près, on devine vite où va tout cet argent.
Des trafics un peu étranges auraient également lieu avec un autre parc situé au Laos, qui serviraient la perpétuation de l'espèce mais qui, vraisemblablement, servirait plutôt un commerce de riches "passionnés", voire certains domaines pharmaceutiques, le tigre étant très réputé dans ces régions pour avoir tout un tas de bienfaits...


Bref, on trouve pas mal de choses pas très réjouissantes au sujet de ce "temple" sur le net (je te laisse le soin de faire tes propres recherches et ta propre idée, si le sujet t'intéresse). Pour ma part, je suis très dubitative et j'ai beaucoup de mal à me faire un avis. C'est certain que tout ne peut pas être très reluisant dans des établissements de ce type, basés essentiellement sur le tourisme de masse. L'humain, moine ou pas, est capable de tant de choses moches... tout comme de belles choses.

Dans tous les cas, je l'admets non sans une pointe de culpabilité, j'ai adoré côtoyer ces merveilles le temps de quelques photos. Mais si je retourne en Thaïlande avec mon propre programme, je n'y retournerai pas.








0

Enregistrer un commentaire