Test

mardi 20 décembre 2016

Adieu 2016 !

Comme pour beaucoup de monde, les fêtes de fin d'année sont souvent l'occasion d'un bilan... Je sais, je suis légèrement en avance, mais tant pis. De toute façon, je n'aurai plus le temps après.
Tout comme 2015, 2016 a été, dans le monde, une année terrible. Nice, Alep, Bruxelles, Berlin parmi les plus marquants, pour ne pas citer les milliers d'enfants qui meurent de mauvais soins et de faim tous les jours partout dans le monde, les sans-abri qui meurent de froid dehors, en cette seconde même, les animaux torturés à mort, par millions, pour leur viande, leur peau ou le simple plaisir de leurs bourreaux sadiques, bref, tu l'auras compris, cette année ne se termine pas pour moi sous le signe des paillettes et des bisounours.

2016, globalement, a été plutôt éprouvante pour moi. Alors non, bien sûr, je n'ai pas été victime du terrorisme ou de la guerre, je n'ai perdu aucun proche, je ne me suis pas battue contre une maladie incurable, bref, sincèrement, j'ai une belle vie et je ne m'en plains vraiment pas
Cette année a été éprouvante dans le sens où j'ai vécu beaucoup de choses intérieures, assez intenses et pas forcément évidentes. En début d'année, j'ai abandonné une mauvaise habitude qui me suivait depuis mon adolescence : le tabac. Et puis je me suis laissée avoir, et j'ai repris. Et j'ai re-arrêté fin août, avec succès cette fois (du moins, pour le moment, mais plus ça va, plus je me dis que je regrette la cigarette. Débile, non ?). Déjà, le fait de reprendre m'avait fichu un sacré coup au moral. Mais, l'arrivée des vacances aidant, j'ai finalement réussi à relativiser.
C'est gonflée à bloc et pleine de petits projets que j'ai abordé la rentrée... pour finalement freiner un peu, histoire de ne pas m'auto-noyer comme je sais si bien le faire.

Et puis pouf, en octobre, va savoir pourquoi, je me suis laissée convaincre par mon médecin de me faire vacciner contre la rubéole et la coqueluche (et toutes autres maladies qui vont avec), malgré ma résolution, depuis quelques années, de ne plus mettre mes rappels à jour. J'en parlerai plus en détail dans un article à part (que j'ai commencé il y a deux mois...), mais en gros, ça m'a bien mise sur les rotules, et comme j'ai la santé fortement reliée au moral (et vice-versa), depuis deux mois je me bats pour retrouver aussi bien mon énergie que mon optimisme. En temps normal, la baisse de régime se traduirait par des affections respiratoires à répétition, mais grâce à l'arrêt du tabac, mon système immunitaire semble être revenu à ce qu'il était les quatorze premières années de ma vie, à savoir un guerrier inébranlable, et plutôt que les rhumes, j'enchaîne les déprimes et je suis hypersensible à tout ce qui se passe autour de moi. Un mot de travers de la part de ma belle-sœur ? Une connasse au Super U ? Un neuneu qui me colle aux miches en voiture ? Mon chien qui ne m'écoute pas quand je l'appelle ? Tout et surtout n'importe quoi est prétexte à une micro-crise existentielle, ce qui me fait quatre crises existentielles rien que pour le mois de décembre. Je te laisse imaginer ce que va donner le Noël à la maison avec, entre autres, la belle-sœur sus-citée (si tu me suis sur Facebook, c'est celle qui est végétarienne mais qui ne comprend pas du tout mes réticences à acheter du foie gras de ma propre poche)... j'en flippe d'avance ! ^^

Breeeef, tout ça pour dire que 2016 a été un peu difficile pour moi nerveusement, mais d'un autre côté, elle a été extrêmement riche en enseignements et nouvelles expériences.
Déjà, l'arrêt puis la reprise du tabac m'ont appris des tas de choses sur moi, ma dépendance et les mécanismes du tabagisme en général. La reprise m'a également poussée à me tourner vers des disciplines auxquelles je n'aurais peut-être pas pensé sans ça, et qui prennent aujourd'hui une place relativement importante dans mon esprit et me passionnent : la méditation et le yoga. Je te reparlerai probablement de mon expérience avec chacun courant 2017, même si je t'ai déjà un peu parlé de la méditation suite à ma lecture du livre de Matthieu Ricard.

Cette année, j'ai encore pas mal parlé de zéro déchet. Ou du moins, de réduction des déchets, notamment dans deux articles prenant la forme de petits guides pour se lancer, puis pour approfondir un peu la démarche. Depuis, j'ai poursuivi mes petites expériences en fabriquant mon propre liquide vaisselle, en confectionnant un panier de ouf à mon chien-poney à partir de deux coussins qu'il avait éventrés, un vieux jean et un rideau moche (ouais, j'adore faire des trucs avec des rideaux !). Et voilà le résultat :



On ne s'en rend pas trop compte comme ça, mais le machin fait dans les 1m20 de long - il fallait au moins ça pour contenir l'entièreté de ses 50+ kilos (53 aujourd'hui... il y a un an, il en faisait à peine 10 !) - et en un mois il n'a réussi à défaire que 10cm de couture et il n'y a fait aucun trou ! (généralement, au bout d'une dizaine de jours, les trois quarts de la garniture des coussins garnissent le carrelage du salon). Bref, j'y ai passé une journée mais je n'en suis pas peu fière. ^^

Je me suis également lancée dans la confection de tawashis. Tu sais, ces petites éponges que tu tisses à partir de bouts de tissu. Je ne vais pas te pondre un tuto, il y en a bien assez qui ont fleuri ces derniers mois sur la blogo... Voici par exemple celui d'Anaïs les Fleurs, et celui de The Green Early Bird, qui m'ont tous deux bien inspirée. Pour ma part, mes nouvelles éponges sont donc faites de vieux leggings qui avaient tellement servi qu'on voyait mes cuisses à travers et d'un débardeur sans forme qui me servait pour la nuit et que j'avais déjà lorsque j'ai obtenu le bac (je le sais parce que je le portais le jour des résultats, photos à l'appui !)... il avait donc au moins 14 ans et aura été utilisé jusqu'au bout !

Prochain projet, un "snuffle mat" ou tapis de reniflage, encore pour le chien-poney, qui consiste en une multitude de bandes de tissu nouées sur une base de paillasson en caoutchouc, sur lequel on parsème des friandises ou les croquettes de la bête pour lui faire un peu d'occupation (ou ralentir les chiens qui mangent trop vite). Bon, j'ai acheté le paillasson (même pas 3€), mais les bandes de tissu seront faites entre autres de rideaux (encore et toujours, oui), d'autres vieux débardeurs, des restes de mes leggings, de chaussettes trouées, bref, que de la récup', et moins de choses à partir à la benne !

Pour le reste des projets, aka bonnes résolutions pour 2017, le principal sera de me forger un mental d'acier grâce au yoga et à la méditation. Je ne désespère pas de devenir la femme que mon homme mérite (je sais, la formulation est étrange et l'idée semble assez moyenâgeuse, mais lis l'avant-dernier paragraphe de l'article du lien, tu comprendras mieux l'idée), mais en ce moment c'est pas du tout ça...
Je veux aussi me remettre sérieusement à l'écriture. J'ai eu un sursaut de bonne volonté à la rentrée, puis la vie et ses millions de choses à faire ont repris le dessus, mais là non plus, je ne désespère pas !
Et enfin, éventuellement (mais pas absolument), perdre au moins une partie des 10 kilos que j'ai pris avec mes deux arrêts tabagiques. Bon, pour ça il faudrait que je sois plus assidue sur le sport et moins sur les tablettes de chocolat. Non pas qu'un léger surpoids soit insurmontable (je ne suis d'ailleurs pas encore tout à fait en surpoids si on en croit mon IMC), mais je ne peux plus enfiler un seul des pantalons, pantacourts et shorts que je portais il y a encore un an. Et je sens mes bourrelets qui bougent quand je marche ; c'est chiant.


Voilà, maintenant que ce pavé (qui relève au final plus du fourre-tout mavie.com que du bilan de fin d'année) est terminé, et en admettant que tu aies eu le courage de le lire jusqu'ici, je te souhaite de belles fêtes de fin d'année, ainsi qu'une merveilleuse année 2017 ! 💖

14 commentaires:

  1. Whaaou super le coussin pour ton poney :o) Je ne connaissais pas l'idée du tapis de reniflage pour ralentir le chien, c'est une idée bien sympathique et ludique pour lui.
    Pour le reste ça va venir entre le yoga et la méditation puisque tu sembles bien accrochée et que tu vas continuer !Tu vas te détacher de la tablette de chocolat du coup :o)
    Je n'ai rien capté à ta belle sœur qui mange du foie gras alors qu'elle est végétarienne ... lol Il me semble que tu avais déjà parlé de ses contradictions dans un autre article si mes souvenirs sont bons!
    On respire par le ventre on reste zen et pleine de courage, ça va passer les fêtes :o)
    Je te souhaite de passer de douces journées de fêtes de fin d'année ! Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nat !
      Ma belle-sœur ne mange pas de foie gras mais insiste lourdement pour que j'en achète pour notre famille de viandards, tout en me reprochant de vouloir forcer les gens à manger comme moi... Bref, elle me fait dire ce que je n'ai pas dit tout en se faisant passer pour la parfaite sainte. C'est possible que j'aie déjà parlé de l'une de ses (si minimes, n'est-ce pas, graaaaah, elle m'horripile !) contradictions, mais je ne me souviens pas dans quel article ! Et dire qu'à la base, c'est ma meilleure amie... voilà voilà... Bref !
      Oui, le yoga, et surtout la méditation parce que je la pratique quotidiennement, me font un bien fou et m'aident à me recentrer sur mes valeurs et sur la personne que je veux être, chose que la colère inexplicable qui me suit partout depuis quelques mois m'avait un peu fait perdre de vue. Je commence vraiment à ressortir la tête hors de l'eau grâce à ça, j'ai encore fait de très intéressantes découvertes hier soir, tiens ^^
      Bon, plus que 10 jours et les fêtes de fin d'année seront de l'histoire ancienne, je n'ai qu'à serrer les dents me concentrer sur ma respiration et tout devrait bien se passer :)
      Encore une fois je te souhaite à toi aussi de belles fêtes de fin d'année, en amoureux, trop la chance !!! ^^
      Gros bisous Nat, et merci pour ton petit mot ! <3

      Supprimer
  2. Je pense que si je devais faire un bilan de l'année 2016, il aurait pas mal de points communs avec le tien ! Le coussin pour le chien-poney est juste top !! (j'aime bien le terme chien-poney... ça me fait penser à la pub pour amazon...).
    Pour les fêtes, j'avais le même souci que toi mais avec la grande amie du barbare (la fille super suscpetible sans aucun tact... surtout avec moi... ) Bref, on a résolu le problème : les fêtes se feront cette année "juste" à 3... et avec mes parents certains jours... Mais c'est moins simple avce la famille... Je te souhaite de passer des fêtes ressourçantes et puis aussi, une belle année 2017 <3 Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécile ! :) La pub d'Amazon ne me dit rien, il faut que j'aille voir ça ^^ Tout le monde me demande si je lui ai fait une selle pour que les enfants montent dessus (en rigolant évidemment ^^), alors voilà : c'est le chien-poney (un peu plus mignon que "le veau" :D)
      Bon sang, plus ça va plus je rêve de passer les fêtes juste avec mon amoureux, d'ailleurs, parti comme c'est, c'est ce qui va se passer le 31 et ça me réjouit ! Vous en avez de la chance !! A bas les emmerdeuses et les chieurs, restez chez vous !! :p
      Bon, je ne sais pas si la semaine prochaine va me permettre de me ressourcer, ça ne sera pas le cas de Noël en tout cas, mais ensuite on part quelques jours dans ma famille, là ça va faire du bien (pourvu que mamaman se garde ses remarques idiotes sur ma manie bizarre de ne pas manger de viande ^^). Dans une semaine on y est, le calvaire de Noël est bientôt terminé \o/
      Je te souhaite aussi de belles fêtes avec ton barbare (je ne peux pas m'empêcher de visualiser Chabal avec un tablier et une casserole à la main, je sais pas pourquoi ^^') et ta poulette, et puis une superbe année 2017, avec plus de sérénité au boulot ! <3 Gros bisous !

      Supprimer
  3. Voilà : https://youtu.be/pDVdEAt1oog
    C'est un peu ça le barbare (sauf qu'il déteste le rugby ^^ malgré son coin d'origine ^^)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui, je l'avais vue il y a quelque temps, c'est mignon ^^ (mais mon chien-poney est même plus haut que ce poney...)
      Il est originaire du sud-ouest de la France ton barbare ? :) (ou de Nouvelle-Zélande, mais c'est moins probable ? ^^)

      Supprimer
    2. Il est de Perpignan ^^ (note la NZ, ça aurait été sympa pour les vacances ^^)

      Supprimer
    3. Grave ! Mais bon, le sud-ouest, c'est pas mal aussi ^^

      Supprimer
  4. Coucou Marianne,
    Comme je partage tes impressions et émotions dans ce billet !
    Le tabac est resté derrière aussi mais je ne suis pas si fière que ça, il me manque encore et je préférais la vie quand je fumais !!! Je sais, c'est complètement stupide mais c'est ainsi.
    Et puis mon calme en a pris un coup également, c'est pourquoi j'ai aussi commencé la méditation. Sans parler des 8 kilos qui donnent le même résultat que toi ! Bref, comme je te comprends.
    Je te souhaite du calme et du repos intérieur et te fais de grosses bises. À bientôt Marianne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Clémentine ! :)
      Le tabac rend un peu bête, hein ! Même (et surtout) quand il n'est plus là ! Mais on finira bien par le laisser définitivement et complètement derrière nous, je ne désespère pas ! :)
      J'espère en tout cas que la méditation t'aide autant qu'elle m'aide, et que tu finirais toi aussi par retrouver calme et sérénité. Quoiqu'il arrive, on ne peut qu'en sortir enrichies, au propre comme au figuré ^^
      Je pense fort à toi (pas plus tard qu'hier, je me demandais encore où tu en es ^^), et je t'embrasse tout aussi fort.
      A bientôt ! <3

      Supprimer
  5. Coucou Marianne, je suis un peu inquiète tu as eu ma carte virtuelle? :o)Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nat, ouiiii je l'ai bien reçue, je t'ai répondu il y a même pas une heure ! ^^ Désolée, je peine à me mettre à jour partout, je n'ai même pas encore eu le temps de faire le tour des blogs que je lis habituellement, même Hellocoton a laissé tomber le compte et affiche un simple "200+" o_O
      J'espère que tu vas bien recevoir ma réponse de ton côté, tiens-moi au courant !
      Gros bisous (et au cas où : bonne année !!! <3 )

      Supprimer
  6. Ah ben voilà ! J'avais pas vu passer ce billet ! Je me demandais où tu étais passée... Donc tu es assise en tailleur sur ton zafu en train de te réconcilier avec toi-même. Très bien. Je profite de mon passage par ici pour te péter la miaille comme on dit à Lyon, c'est à dire te coller deux ou trois bises de bonne année. A très vite j'espère !
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais quoi Isabelle, j'ai vécu 23 ans à Lyon et je n'avais jamais entendu cette expression... Je crois vraiment que j'ai manqué quelque chose ! ^^
      Bonne année à toi aussi, ici on ne se pète rien du tout, on se fait juste des bisous ! :p
      Et oui, effectivement j'ai un peu disparu... je ne me suis toujours pas mise à jour dans mes lectures de blogs non plus... Je vais avoir du taff quand je m'y mettrai ! o_O
      A très vite j'espère aussi (y'a pas de raison, il faut juste que je sorte de mon hibernation), gros bisous ! :***

      Supprimer