Test

mardi 24 mai 2016

Autopsie : les vernis à ongles "Flash trend" de Nocibé

Voilà, on poursuit le dossier vernis avec Nocibé de nouveau ; j'aurais pu tout mettre dans le même article, parce que les différences sont assez minimes, mais je sais pas, ce jour-là j'ai pas eu envie.
Aujourd'hui on va donc dans le fluo ; il y a des chances que ça soit un peu moins bien du côté des colorants !

Composition :
Butyl acetate, Ethyl acetate, Nitrocellulose, Adipic acid / Neopentyl glycol / Trimellitic anhydride copolymer, Acetyl tributyl citrate, Isopropyl alcohol, Lecithin, Stearalkonium hectorite, Styrene / acrylates copolymer, Methoxyisopropyl acetate, Acetone, Stearalkonium bentonite, Silica. May contain : CI 45350, CI 45370, CI 45410, CI 60725, CI 45380, CI 19140, CI 42090.

Autopsie :
- Butyl acetate = solvant et substance odoriférante d'origine synthétique (même si on le retrouve à l'état naturel dans certains fruits), potentiellement irritant à des doses élevées et en cas d'exposition répétée, et toxique, particulièrement par inhalation et ingestion, de fortes doses en concentrations. Dans sa présente utilisation, il présente très peu de risques, donc ok.
- Ethyl acetate = solvant d'origine synthétique mais qu'on peut retrouver à l'état naturel dans certains vins. Irritant, surtout pour les muqueuses et les yeux, et a priori peu voire pas toxique. Ici aussi, dans sa présente utilisation, il présente très peu de risques, donc ok.
- Nitrocellulose = agent filmogène dérivé de la cellulose, hautement inflammable et explosif. Aucune étude concernant sa toxicité n'a été menée, mais vu l'agressivité du truc, ça doit être très irritant. Donc dans le doute, beurk.
- Adipic acid / neopentyl glycol / trimellitic anhydride copolymer = agent filmogène d'origine synthétique, a priori non toxique, mais on trouve assez peu de chose à son sujet. Dans le doute, je dirais donc bof.
- Acetyl tributyl citrate = solvant qui peut être d'origine végétale ou synthétique, a priori non toxique et non irritant, ok.
- Isopropyl alcohol = isopropanol, solvant et conservateur, inflammable et irritant, toxique à l'inhalation, mais vu la faible dose utilisée ici, il présente très peu de risques, donc ok.
- Lecithin = émulsifiant d'origine végétale, OK.
- Stearalkonium hectorite = agent de contrôle de la viscosité, au sujet duquel on ne trouve pas grand chose... dans le doute, je crois Mme Stiens et je dis beurk.
- Styrene / Acrylates copolymer = agent filmogène et gélifiant d'origine synthétique, a priori pas vraiment dangereux pour la santé, mais dégueu pour l'environnement : bof.
- Methoxyisopropyl acetate = solvant, également appelé, entre autres, propylene glycol monomethyl ether acetate (PGMEA) ; inflammable, irritant des voies respiratoires et légèrement irritant au contact de la peau, mais a priori pas plus dangereux que ça pour la santé, surtout dans un vernis à ongles. Disons donc passable.
- Acetone = solvant chimique, irritant, toxique, bof.
- Stearalkonium bentonite = on en trouve encore moins que sur sa cousine stearalkonium hectorite, mais c'est probablement tout aussi dégueu, donc beurk.

Voilà, donc à part le solvant au nom à coucher dehors, il n'y a du côté de la base pas de grandes différences avec le vernis magnétique, et c'est plutôt correct.
Ce sont surtout les colorants qui me faisaient peur, vu le type de couleurs je pensais y trouver beaucoup plus de colorant azoïques, et au final il n'y en a qu'un, plus un colorant bof, et cinq qui passent bien.
Nocibé s'en sort donc encore pas mal avec ses vernis !

Conclusion de l'autopsie : bof, mais encore une fois : quand même !
0

Publier un commentaire