Test

mardi 15 mars 2016

Végétarisme : les agriculteurs vont mourir à cause de toi !

L'une des premières choses que ma mère m'a dites lorsque je lui ai annoncé ma décision de cesser de manger des animaux morts, après "mais n'importe quoi" et "t'es comme les extrémistes" (oui hein, what the fuck, je sais), c'est "mais, et les agriculteurs, ils vont mourir à cause de toi !" (je sais, on dirait pas comme ça, mais ma mère est quelqu'un de très mesuré. En général. Mais bon, ayant elle-même été agricultrice et éleveuse de vaches à viande, elle connaît bien la galère des agriculteurs (même si les conditions ont quelque peu changé depuis trente ans)). Bref, avant de couper court à cette conversation de sourds (l'une des plus frustrantes que j'ai eu à subir dans toute ma vie, à vrai dire), je me souviens lui avoir dit que de toute façon, les agriculteurs n'allaient pas mourir à cause de moi, qui arrête de manger de la viande seule dans mon coin. Et qu'en plus ce que je ne mange pas en viande, je le mange en légumes. (Qui viennent, sauf erreur de ma part, des agriculteurs, hein. Mais bon, comme il n'y a que la bidoche dans la vie...)

Mais avec la crise qui secoue le milieu agricole ces derniers temps, je ne peux m'empêcher de me questionner et de réfléchir. Quoi qu'il arrive, ça ne me fera pas changer d'avis. Mais, pour de vrai, si nous devenions tous, ou la plupart, végétariens voire véganes, que deviendraient les agriculteurs
Comme ça, sans réfléchir, j'aurais tendance à dire qu'ils vivraient probablement mieux, tout comme le reste du monde. En effet, non seulement l'élevage est une catastrophe environnementale (émissions de gaz à effet de serre, utilisation effarante des ressources en eau, utilisation de produits chimiques hyper polluants, etc), mais c'est aussi une catastrophe humaine. Je n'ai pas les chiffres sous les yeux, mais j'ai lu bien des fois que si les végétaux cultivés pour nourrir les animaux d'élevage étaient distribués aux humains, la famine n'existerait tout simplement plus. 


Si les agriculteurs râlent aujourd'hui, c'est parce qu'ils vendent leur production à perte. Je ne sais pas ce qu'il en est exactement pour les légumes et la viande, mais j'ai récemment discuté avec des amis éleveurs de laitières qui, pour une centaine de vaches, seraient déficitaires de 10.000€ par mois s'ils n'avaient pas les aides de l’État et de l'Europe. Mettons que ce soit pareil pour la viande (vu que pour le moment je consomme encore quelques produits laitiers, même si je n'achète plus de lait), ma logique me dirait que non, je ne tue pas les agriculteurs en cessant de manger de la viande, au contraire, je les sauve car je cesse de leur voler de l'argent : entre s'échiner comme des cons et perdre de l'argent, et ne rien faire donc ne rien gagner, pour moi le choix serait vite fait.
Je sais, c'est pareil pour les fruits et légumes. Quel que soit le domaine, l'industrie et la grande distribution vont de toute façon écraser les producteurs, soit en fixant des prix ridicules, soit tout simplement en achetant ailleurs, parce que c'est moins cher. Mais pourquoi est-ce moins cher ailleurs ? Parce qu'il y a moins de charges et de taxes.

Et donc, maman, si tu me lis : non, ce n'est pas moi qui tue les agriculteurs. C'est l’État, qui les surcharge de taxes, et les intermédiaires qui s'engraissent en allant acheter de la merde ailleurs. Moi, j'achète français dès que je peux, voire mieux, local et bio, quitte à y mettre le prix, mais au moins je sais que je ne vole personne. En tout cas, je fais de mon mieux. Je ne prétends pas avoir raison, c'est simplement le résultat de mes réflexions.
Et toi, t'en penses quoi ?

Source photos : Pixabay / Pexels                
0

Publier un commentaire