Test

mercredi 23 mars 2016

Autopsie : les colorants azoïques

Aujourd'hui nous allons parler d'une famille d'ingrédients bien sympathiques que nous avons rencontrés, si tu te souviens bien, dans la crème pour le corps de Baïja et dans les vernis à ongles de Couleur Caramel : les colorants azoïques.
Les colorants azoïques, ce sont des colorants aux couleurs vives obtenus de manière synthétique à partir d'amines aromatiques (hydrocarbures aromatiques azotés que l'on peut appeler, pour parler plus clairement, goudrons...) par le remplacement d'un ou plusieurs atomes d'hydrogène par des groupes aminés NH2.
Ils sont utilisés en cosmétique donc, mais pas que. On les retrouve notamment dans l'industrie textile, mais aussi dans l'alimentaire. Aujourd'hui, ils représentent plus de la moitié des colorants utilisés dans le monde, tous domaines confondus. Les cosmétiques ne dérogent pas à la règle.
C'est en Allemagne et en Angleterre que leur synthèse débuta, dans les années 1860, en réponse à un besoin économique accru en colorants plus faciles à produire et moins coûteux que les colorants naturels d'origine minérale et végétale.

Dans les cosmétiques, on utilise le plus souvent des "monoazos" (avec un seul groupe amino), qui ne sont pas considérés comme nocifs pour la santé par l'Union Européenne (même si la plupart d'entre eux sont classés dans la catégorie 4, à savoir celle des substances ne devant pas rester en contact prolongé avec la peau). Alors qu'aux États-Unis, les colorants azoïques ne sont tout simplement pas autorisés, ou avec d'importantes restrictions. En effet, même si un certain flou scientifique flotte encore autour de ces colorants controversés, il est à peu près communément admis qu'ils sont suspects sur le plan toxicologique. Ils sont soupçonnés de déclencher des allergies (particulièrement chez les personnes excessivement sensibles à l'acide acétylsalicylique (l'aspirine) et d'aggraver les troubles de la concentration et l'hyperactivité chez les enfants et les jeunes adolescents.
En cosmétique bio, ils sont tout simplement interdits. Et on ne va pas se demander comment on en retrouve dans des cosmétiques qui aiment à se définir comme "naturels", n'est-ce pas.

Côté alimentaire, on les trouve surtout dans des sucreries et des boissons gazeuses sucrées, dont les plus gros consommateurs ne sont autres que... les enfants et jeunes ados (cherche l'erreur ?!). Heureusement, il est obligatoire de mentionner certains d'entre eux sur les étiquettes des produits (mais seulement depuis le 10 juillet 2010, on veut bien évoluer mais faudrait pas aller trop vite).

Mais outre les problèmes évoqués plus haut, on commence à penser qu'ils pourraient également être cancérigènes. En effet, ils sont capables de traverser la barrière de la peau, d'endommager le foie au passage et de se dissocier en aniline (amine primaire aromatique dérivée du benzène, hautement toxique pour l'homme, les milieux aquatiques et l'environnement) par coupure chimique, enzymatique ou bactérienne, processus comparable à celui de la formation des nitrosamines (tu sais, à cause, entre autres, des nitrites contenus dans les charcuteries... un peu le même genre de problème qu'avec le fer nitrosylé), réputés hautement cancérigènes (d'où le scandale qu'il y a eu il y a quelques moins au sujet de la viande et que, bizarrement, tout le monde semble avoir oublié, au même titre que les scandales à répétition au sujet des abattoirs, mais bref, je digresse. Et je sais plus où j'en suis, flûte alors). Ah oui, je voulais également parler d'une autre conséquence possible de cette dissociation, la méthémoglobinémie, intoxication du sang qui se traduit par l'impossibilité du transport d'oxygène (tu sais, ces bébés qui deviennent bleus ? Ben c'est ça).

Précisons également que le passage de ces colorants à travers la peau étant très facile, tout comme leur dégradation en aniline, leur présence dans de nombreux textiles est également très problématique. Et là, il n'y a pas d'obligation de détail sur l'étiquette !

Donc, pour résumer et conclure avant de proposer une petite liste de ces merdes... ah ben zut, j'ai déjà conclu, du coup : c'est de la merde. Et en plus, c'est une grande partie du temps un risque inutile, puisque la couleur dans une crème ou un bonbon, c'est peut-être fun, mais dans l'absolu, ça ne sert à rien...

Liste des colorants azoïques

Nom INCI - CA=colorant alimentaire - nom Codex Alimentarius si applicable - couleur - X=bof, XX=beurk - 3 ou 4=catégorie ingrédient cosmétique dans l'UE (3=admis uniquement pour les produits cosmétiques qui ne sont pas destinés à entrer en contact avec les muqueuses, 4=admis uniquement pour des produits cosmétiques destinés à n'entrer qu'en bref contact avec la peau).

CI11680 - jaune - XX - 3
CI11710 - jaune - XX - 3
CI11725 - orange - XX - 4
CI11920 - orange - XX
CI12010 - marron - XX - 3
CI12085 - rouge - X (NB : interdit dans les colorations capillaires depuis 2008 - concentration maximale autorisée dans les préparations cosmétiques : 3%)
CI12120 - rouge - XX - 4
CI12150 - CA - rouge - XX
CI12370 - rouge - XX - 4
CI12420 - rouge - XX - 4
CI12480 - marron - XX - 4
CI12490 - rouge - XX - pas de restriction en cosmétique dans l'UE
CI12700 - jaune - XX - 4
CI13015 - CA - jaune - XX - pas de restriction en cosmétique dans l'UE
CI14270 - jaune - XX
CI14700 - CA - E125 - jaune-rouge - X (NB : interdit dans les colorations capillaires depuis 2009)
CI14720 - CA - E122 (azorubine / carmoisine) - rouge - XX - pas de restriction en cosmétique dans l'UE
CI14815 - rouge - XX
CI15510 - orange - X - 3 - admis dans tous les produits sauf ceux destinés à être appliqués près des yeux (maquillage / démaquillage)
CI15525 - rouge - XX
CI15580 - rouge - XX - 3
CI15620 - rouge - XX - 4
CI15630 - rouge - XX
CI15800 - rouge - X
CI15850 - CA - E180 - rouge - X - pas de restriction en cosmétique dans l'UE (NB : c'est souvent le magenta des encres d'imprimante)
CI15865 - rouge - XX
CI15880 - rouge - X (NB : interdit dans les colorations capillaires depuis 2008)
CI15980 - jaune-orange - XX
CI15985 - CA - E110 - jaune-orange - X - pas de restriction en cosmétique dans l'UE (NB : allergène reconnu)
CI16035 - CA - E129 (rouge allura) - rouge - X - pas de restriction en cosmétique dans l'UE
CI16185 - CA - E123 (amarante) - rouge - XX (NB : banni comme additif alimentaire aux USA depuis 1976 car suspecté cancérigène...)
CI16230 - orange - XX - 3
CI16255 - CA - E124 (rouge cochenille) - rouge - XX - pas de restriction en cosmétique dans l'UE (NB : rien à voir avec le carmin issu du broyage des cochenilles ; celui-ci est bien un colorant synthétique - banni comme additif alimentaire aux USA car suspecté cancérigène)
CI16290 - rouge - XX
CI17200 - bleu-rouge - X (NB : interdit dans les colorations capillaires depuis 2009)
CI18050 - CA - E128 (azophloxine) - rouge - XX - 3 (NB : en 2008, l'office fédéral allemand pour l'évaluation des risques a conseillé de ne plus l'employer dans les produits cosmétiques ; après de nouvelles études, il a été interdit dans les aliments par l'EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments : ces études ont montré que ce colorant était transformé en aniline dans l'organisme).
CI18130 - rouge - XX - 4
CI18690 - jaune - XX - 4
CI18736 - rouge - XX - 4
CI18820 - jaune - XX - 4
CI18965 - CA - E107 - jaune - XX - pas de restriction en cosmétique dans l'UE (NB : son usage comme colorant alimentaire est aujourd'hui interdit dans l'UE et aux USA)
CI19140 - CA - E102 (tartrazine) - jaune - X - pas de restriction en cosmétique dans l'UE
CI20040 - jaune - XX - 4
CI20170 - jaune-marron - X - 3
CI20470 - bleu foncé - XX - 4
CI21100 - jaune - XX - 4
CI21108 - jaune - XX - 4
CI21230 - jaune - XX - 3
CI24790 - rouge - XX - 4
CI26100 - rouge - X - 3
CI27290 - rouge - XX - 4
CI27755 - bleu-noir - XX
CI28440 - CA - E151 (noir brillant BN) - bleu-violet - XX - pas de restriction en cosmétique dans l'UE
CI40215 - orange - XX - 4

Et en cadeau, une petite fiche synthétique (compatible avec le format A4) (clic sur l'image pour l'avoir en taille originale) :

10 commentaires:

  1. Faut que je questionne ma coiffeuse... J'utilise des couleurs sans ammoniaque mais je ne sais pas s'il y a des colorants azoïques dedans ! Merci pour cette liste Suny. Je croyais naïvement que le rouge cochenille était un colorant naturel... Ils savent y faire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Isabelle !
      Bon, je vais encore faire ma rabat-joie, mais si ta coloration est juste "sans ammoniaque" (et pas "sans tout le reste"), elle reste malheureusement bourrée de cochonneries et les colorants azoïques ne sont peut-être pas le pire qu'elle puisse contenir. Les seules colorants capillaires sans danger, et encore, il existe toujours un risque de réaction, sont les colorants purement végétaux tels que le henné, le brou de noix, etc...

      Pour le rouge cochenille, il en existe bien un qui est naturel, que l'on trouve aussi sous les appellations E120, carmin, CI75470. Et donc donc, tu n'es pas naïve, ce sont juste des homonymes à ne pas confondre mais qu'on peut confondre très facilement :)

      Supprimer
    2. Je sens que je ne vais pas questionner la coiffeuse finalement... Des colorants azo quoi ? Je le sens pas... Alors la rabat-joie, je te signale que sans ammoniaque déjà ça te brûle pas le cuir chevelu. C'est déjà ça non mais ! Oui je sais que les colorations c'est pas clean mais pour l'instant je ne me sens pas de rester avec tous les soucis que j'ai pu me faire par le passé visible à l'oeil nu par le premier venu y compris moi dans le miroir le matin ! Le henné... Ouais... Ça tâche un peu beaucoup ce bidule j'ai pas envie de repeindre la sdb à chaque fois que je décide d'avoir l'air plus jeune ! LOL !
      Bises.

      Supprimer
    3. Oui, c'est sûr que voir ses cheveux blancs, c'est chiant... je peste contre les miens tous les jours, sauf que comme je suis une feignasse, je ne fais rien (test au henné et brou de noix prévu depuis... pfoula !). En parlant de henné d'ailleurs, ça ne tache pas plus que de la coloration chimique ! Ce n'est qu'une question de coordination des membres :P
      Et l'ammoniaque, ma mère aussi en fait des sans ammoniaque, et ça lui pine le cuir chevelu pareil. Quand elle rentre de chez la coiffeuse, elle passe une semaine à se gratter jusqu'au sang ! M'enfin ça, ça dépend des gens ^^
      L'essentiel est de faire ce qui te convient le mieux, et d'être consciente de ce que tu risques ou pas :)

      Supprimer
  2. Merci pour cet article très technique, mais il est quand même difficile de se souvenir de cette longue liste lorsqu'on fait ses achats, même si je me sens assez peu concernée car je n'achète vraiment pas grand'chose de manufacturé.
    Je pense d'ailleurs que c'est la meilleure solution pour éviter tous ces produits, colorants, additifs, exhausteur de goût, etc...la liste est si longue.
    Bon long week-end Marianne, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis d'accord, c'est assez difficile de mémoriser tout ça ^^ Moi je pars du principe que dans un produit qui n'a pas besoin de colorant (genre cette fameuse crème), il ne doit pas y avoir de colorant. Donc s'il y en a, je prends pas. Surtout que si une marque non certifiée, qui veut faire genre "naturel", met des colorants dans un produit qui n'en a pas besoin, pour moi c'est du superflu marketing qu'ils se permettent et ils ne vont pas mettre le prix dans un ingrédient superflu. Il vont donc mettre un colorant de merde, presque à tous les coups.
      Le mieux c'est de faire soi-même à partir d'ingrédients bruts, mais des fois, quand on manque de temps, d'inspiration, d'ingrédients et de matériel, c'est pratique aussi de dire oui, de temps en temps, à) la société de consommation ^^
      Bon week-end à toi aussi, profite bien des bienfaits du chocolat!! :)

      Supprimer
  3. Bon. Ben chuis foutue. Non mais sérieusement (même si sérieusement, chuis foutue) j'adore, c'était passionnant. Un peu terrifiant aussi, mais passionnant, quand je te dis que tu me rends intelligente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime terrifier et passionner à la fois... merci :D
      Mais pourquoi es-tu foutue ?

      Supprimer
    2. Parce que je me colore les cheveux depuis 20 ans avec des trucs pleins de bouses, vu que les couleurs rouges, c'est ammoniaque et compagnie à fond les ballons... et je ne te parle que de la coloration, en débutante du Sauvons nos corps et la planète que je suis...

      Supprimer
    3. Quelle idée d'avoir les cheveux rouges aussi ! :O
      Sinon, en couleurs naturelles on peut obtenir de très belles couleurs rouges. Bon après, ça tient certainement moins bien, puis la transition c'est chiant, mais bon... saches que ça existe ^^

      Supprimer