Test

mercredi 25 novembre 2015

Petit détour par la Thaïlande...

 Charmant hameau de maisons flottantes
Voilà, comme je te le disais il y a deux semaines, nous nous sommes octroyé, Choupi et moi, ce petit luxe dont beaucoup rêvent en cette période d'arrivée du froid : un petit break au soleil. Nous avons la chance de profiter, parfois, de "petits" cadeaux de nos fournisseurs, qui prennent souvent la forme de voyages, et quand il a fallu choisir entre les Canaries et la Thaïlande, franchement, on n'a pas hésité longtemps...
Nous voilà partis donc, le jeudi 12 novembre au matin - beaucoup, beaucoup trop tôt... - pour la gare de Rennes, direction Roissy Charles de Gaulle, pour atterrir le matin du vendredi 13 à Bangkok. Pour le petite anecdote, étant une ex-heureuse native du 13 novembre, entrer dans sa trente-deuxième énième vingt-neuvième année serrée dans un avion bondé et surchauffé, c'est pas hyper excitant, mais quand même, ça change de l'habituel SMS à minuit une...
Arrivée aux alentours de 7h heure locale, donc, température extérieure : au moins 30°C, taux d'hygrométrie : au moins 90%, et départ direct pour une petite promenade sur le fleuve Chao Phraya, avec escale dans un temple dont je n'ai absolument pas retenu le nom - je ne sais même pas comment je tenais encore debout avec moins de trois heures de sommeil en 48 heures -, nourrissage de poissons-chats, pour finir par un petit resto au bord du fleuve et enfin, ENFIN, installation à l'hôtel où seule une délicieuse douche froide a pu retarder le moment de ma rencontre avec mon lit.
Un temple, parmi tant d'autres...

L'entrée du Temple Dont J'ai Avalé Le Nom

Teck en fleurs

L'un des gardiens du Temple Dont J'ai Avalé Le Nom


Nourrissage de poissons-chats. Le fleuve est calme, sa surface plutôt lisse (hormis les hordes de détritus en tous genres), jusqu'à ce que tu laisses tomber une miette de pain dedans. Et là, subitement, c'est les Galeries Lafayette deux jours avant Noël.

Heureusement, ce ne sont pas des piranhas...


 Ceci est une affiche publicitaire - sauras-tu repérer l'intrus ?

Après la meilleure sieste de ma vie, une Singha sur le toit-piscine et un fondant au chocolat surprise (et absolument délicieux), petit tour dans un marché nocturne, comme on en voit tant dans toutes les villes de Thaïlande, et où se mêlent bouffe, fringues, contrefaçons et trucs à touristes. Et, va savoir comment, nous avons atterri dans un charmant petit bar, affublé du nom tout aussi charmant de Super Pussy (que je n'ai pas pu m'empêcher de rebaptiser Super Teucha), dans lequel on a joué au ping-pong, au lancer de bananes et même aux fléchettes, tout ceci sans les mains. Ni les pieds. Marrant cinq minutes, glauquissime les quinze minutes suivantes... en tout cas, la souvenir de cette soirée d'anniversaire restera impérissable ! (merci les gars)

Réveil difficile le lendemain matin, il est 6h, minuit en France, on se retrouve tous au petit dèj et on reste scotchés devant la télé qui crache ses infos ignobles. Au moins 20 morts, au moins 60 morts, au moins 100 morts, plus les minutes passent et plus on se demande si l'avion nous a pas envoyés dans une dimension parallèle, mais non. Malheureusement, non.
On est hébétés, mais la vie continue comme on dit, et puis nous on est là, loin, et puis la vie peut être très courte, la preuve, alors profitons. 
Nous commençons par une petite escale dans une sucrerie de fleurs de coco, flanquée d'une superbe orchideraie - et évidemment, d'un magasin à touristes... 






...pour terminer la matinée sur le marché flottant de Damnoen Saduak (du moins je suppose que c'est celui-ci. J'ai pas écouté le nom, j'ai passé mon temps à pioncer dans le car). Du monde partout, de la bouffe partout, des fringues, des babioles, et même des serpents, si tu aimes les bains de foule, les embouteillages fluviaux et les gaz d'échappements, ce marché est fait pour toi. Ceci dit, ça reste très sympa à voir, ce mélange de couleurs, de bruits, de mouvement, t'en prends plein les mirettes et les ouïes pendant deux heures.







L'après-midi (oui, les journées étaient très chargées, plus encore que les journées diplomatiques de notre cher président), nous avons visité le très sobre Palais Royal de Bangkok. Les images parlent d'elles-mêmes :












Voilà, je pensais te faire juste un petit compte-rendu de notre petit voyage, agrémenté de deux-trois photos, mais quand je vois que tout ce qui précède ne représente en fait que deux jours, je me dis que tout faire en une fois ne va pas être possible...
La suite au prochaine épisode, donc !
En attendant, j'espère que ces quelques photos t'auront permis de t'évader un peu, avec moi, et d'oublier toute la merde qu'on bouffe en ce moment aux infos...
0

Enregistrer un commentaire